En cette soirée royale, point de pudding… Je vous propose un duo de sushis végétariens, qui raviront tant les réfractaires au poisson cru que les réels sushis-addict en quête d’un peu de fraicheur toute printanière :

 

DSC07088
Oshi-sushi aux asperges et poivron & Sushis à l’avocat et tapenade

 

Ces recettes sont librement inspirées de ce ravissant livre de recettes, le bien nommé « Simpsimplement_sushislement Délicieux Sushis et Cie », qui m’a été offert à l’occasion d’une certaine Saint-V.

 

Mais tout d’abord, le RIZ. Non non, je n’ai pas voulu céder à la facilité, je ne me suis pas contentée d’un vulgaire riz rond pour dessert (qui aurait sans doute fait parfaitement l’affaire).

J’ai préféré y aller à fond les ballons, et commander mon riz spécial sushis sur www.laboutiquedujapon.fr (ainsi que de petits moules à sushis et mes jolies baguettes laquées rouge).

Site que je ne vous recommande pas dans la mesure où vous aurez envie de tout acheter et qu’il est très difficile de résister à la tentation de se ruiner.

DSC07093Et tant qu’à faire, spéciale dédicace pour Carrouf’, qui vend absolument tout ce qu’il faut pour préparer des sushis dans son rayon exotique, sauf le riz qui va bien (et même au rayon « riz », nada).                                         

Pour en revenir à la préparation du riz, il vous faut : 300 g de riz pour sushis - 350 ml d’eau - le mélange de 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz, 1 cuillère à soupe de sucre en poudre et ¼ de cuillère à café de sel

Tout d’abord, mettez le riz dans une passoire et rincez à l’eau courante froide jusqu’à ce qu’il rende une eau claire.

Egouttez le, transférez le dans une casserole et ajouter l’eau.

Couvrez et portez à ébullition, puis réduire le feu et laissez mijoter 15’ (ne jamais retirer le couvercle – enfin…j’avouerais qu’il faut quand même regarder de temps en temps, ne serait-ce que pour réaliser que ça accroche et qu’on ne pourra pas utiliser tout le riz !).

Mettez ensuite le riz dans un plat peu profond non métallique et nappez d’assaisonnement, puis mélangez le à l’aide d’une spatule, pour l’aérer mais en veillant à ne pas casser ces jolis grains.

Votre riz aura ainsi un aspect brillant et devra être à température ambiante avant utilisation (ne jamais mettre au frigo, malheureux !).

DSC07094

Passons aux choses sérieuses : la confection des sushis !


 

Commençons par l’oshi-sushi aux asperges & poivron :

  • un poivron rouge, coupé en quartiers et épépinés

  • quelques pointes d’asperge

  • une feuille de nori grillée

  • du riz préparé d’après les indications supra

Et en accompagnement, évidemment, de la sauce de soja japonaise (sucrée…enfin ça c’est clairement une histoire de goût), du gingembre en saumure et du wasabi.

Passez le poivron au gril préchauffé, côté peau vers le haut, jusqu’à ce que la peau ait (un peu !) noircie. Laissez refroidir, pelez et coupez en lanières.

Si vos asperges ne sont pas déjà cuites, blanchissez les (= 1 à 2 ‘ à l’eau bouillante puis plongés dans de l’eau glacée pour stopper a cuisson).

DSC07097Coupez la feuille de nori en lanière de 1cm de largeur et de 7,5 cm de longueur. Ou au feeling ! Parce que j’avais pas l’air malin-malin avec mon mètre d’entrepreneur en bâtiment !

Humidifiez votre moule à sushi, tassez bien avec votre riz, démoulez et obtenez ainsi de jolis sushis « vierges ».

A défaut de moule, débrouillez vous pour les former comme vous pouvez, étant entendu que le riz est normalement suffisamment compact pour que ça ne pose pas trop de problème.

Placez ensuite délicatement votre lanière de poivron que vous découperez à la taille adéquate, placez 3 pointes d’asperge, et entourez d’une lanière de nori en repliant les extrémités dessous. Dégustez ! DSC07090

 

DSC07104

Ensuite, les sushis à l’avocat et à la tapenade :

  • 1 feuille de nori grillée

  • du riz préparé comme il se doit

  • 1 avocat, dénoyauté, pelé et coupé en fines lamelles

  • un peu de tapenade (petites olives noires du marché d’Alès, petite huile d’olive, petit trait de jus de citron jaune, petites feuilles de thym)

Coupez la feuille de nori comme précédemment.

Moulage – démoulage du riz comme précédemment.

Placez deux lamelles d’avocat sur chaque morceau de riz, entourez d’une lanière de nori en repliant les extrémités dessous, comme précédemment.

Nappez le centre de chaque lanière de tapenade. Dégustez !

DSC07100

Qui a dit que la confection de ces petits joyaux était réservée aux maîtres sushis muets derrière leur comptoir ?

Excellent appétit !