IMG00905_20110821_1357Non contente de rentrer des Amériques avec plus d’un muffin dans son sac, Miss P s’est employée à répliquer à mon délicieux Sorbet à l’Abricot – qu’elle a d’ailleurs eu l’audace de reproduire avec brio - en m’entartant sans ménagement, et à la mode Ladurée, je vous prie.

Je n’en resterai donc pas là ! Puisque le nouveau thème semble être la tarte, Miss P ne sera pas épargnée. Elle va pouvoir les compter, les mirabelles… Master T aussi sait viser juste !

IMG00867_20110820_1518


Les Ingrédients

300 g de mirabelles (dépêchez-vous, la saison va toucher à sa fin !)
1 pâte sablée (de préférence vanillée)

Pour la frangipane :
150 g de sucre
150 g d’amande en poudre
2 œufs
1 soupçon d’amande amère (ou mieux, d’Amaretto)

Paris_20110820_00639

La Recette

Préchauffez votre four à 200 °C.

Couchez la pâte sablée dans le fond de votre moule à tarte en la piquant avec une fourchette.

Je vous rappelle que la Genèse du Début de la Faim vous promettez des petits « secrets » de famille. Et bien en voilà un que ma chère Mamie Blue ne me reprocherait pas de vous livrer.

Afin de confectionner une jolie corole sur les bords de votre tarte, pincez la entre votre pouce et votre index pour créer un petit bec ; et ce, tout autour de votre moule.

IMG00891_20110820_1844

Ensuite, pour être assuré qu’elle ne gondole pas lors de la phase de pré-cuisson qui l’attend, vous pouvez l’enfourner en la recouvrant d’haricots ou de tout autre fruit sec bon marché. Cette opération vous permettra d’obtenir un fond de tarte parfaitement plane.

IMG00897_20110820_1854Pendant la petite douzaine de minutes de cuisson, coupez vos mirabelles en deux et dénoyautez-les. Il va de soi qu’il vous faudra plus de dix minutes pour venir à bout de ces fruits ensoleillés, gorgés d’un sucre qui ne vous lâchera pas les doigts.

Une fois que votre fond de tarte est précuit, sortez-le du four et laissez-le refroidir tranquillement.

Préparez votre, préparez votre pâte ; dans une jatte, dans une jatte plate (on s’éclate !) : mélangez-le tant-pour-tant (à savoir le sucre et la poudre d’amande), ajoutez les œufs entiers et le soupçon d’amande amère (ou d’Amaretto). Emulsionnez au fouet jusqu’à l’obtention d’une pâte bien crémeuse.  

IMG00901_20110820_1859Revenez à votre fond de pâte sur lequel vous pouvez verser votre délicieuse frangipane – qui, je vous l’accorde, n’en ai pas tout à fait une ; mais nous y reviendrons dans une prochaine recette, en janvier 2012...

D’ici là, il vous reste à lisser la préparation, puis à y disposer vos mirabelles de la manière la plus harmonieuse qui soit. L’imagination n’ayant, à ce stade, aucune limite !

Vous aurez le plaisir de voir vos billes dorées s’enfoncer voluptueusement dans leur duvet sucré.

Enfournez votre soleil étincelant pendant une bonne demi-heure.

Dégustez, chaud, froid, tiède avec une boule de glace au caramel, ou nature. En un mot SA-VOU-REZ !

Quant à ma chère Miss P, SANS RANCUNE ;-) !

IMG00905_20110821_1357