IMG01110_20110921_0726

Sublimer le thon... Je vous laisse imaginer la difficulté que cela peut représenter ! Pour autant, nous devons admettre que la chair bon marché de ce poisson surpêché est suffisamment savoureuse pour constituer un met de choix sur nos tables.

IMG01112_20110921_1237Et puisqu’on dit du thon qu’il a une tronche de cake, c’est sous cette forme, je pense, qu’on se rapprochera le plus près de l’idée du THON. Car au-delà d’un poisson, il est devenu un concept. Jugez plutôt !

Ingrédients

200 g d’olive vertes (et/ou noires, on est pas compliqués...)
200 g de thon au naturel (chez Saupiquet©  ou Petit Navire©... ou du très haut de gamme si vous voulez du thon de concours !)
150 g de farine
10 cl de lait
4 œufs (jaunes et blancs séparés)
150 g de gruyère rapé
2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
1 sachet de levure
150 g d’amande entières (avec cosse et émondées)
Sel et poivre du moulin

IMG01123_20110921_1243Recette

Pour une fois, je ne vais pas faire dans le lyrisme.

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier à par les blancs d’œufs que vous montez préalablement en neige avant de les incorporer avec toute la délicatesse dont vous êtes capables (je sais qu’avec le thon on a envie d’être violent mais maîtrisez-vous !).

Versez la préparation dans un moule à cake préalablement beurré (ou pas, pour ceux muni de moules en silicone).

Sur la surface, parsemez un peu du fromage râpé que vous aurez épargné et enfoncez une à une les opales d’amande afin de constituer une carapace d’écailles croquantes sur votre préparations.

Enfournez-moi tout ça dans un four préchauffé à 180° C pendant 45 minutes.

IMG01120_20110921_1242

Sortez, laissez refroidir, démoulez, découpez, savourez... Que dire de plus ? 

IMG01131_20110921_1308